Chronique des fins

About This Project

chroniquedesfins

sous le nom de Jean-Pierre Orban-Grillandi

Bernard Gilson Editeur, Bruxelles, 1989 – Epuisé

 

Recueil de nouvelles et de textes courts qui parlent du voyage, de Belfast à la Grèce, de l’Afrique à l’Europe, de l’errance et des mots de ceux qui n’en ont pas (« J’écris mon nom, Liberté »). Le recueil se termine par un texte plus long, « L’homme en fuite », histoire d’un artiste devenu ouvrier-peintre dans un grand magasin et décide de quitter le décor.

Illustration de couverture de Françoise Clabots.

 

Quelques réactions

« A saisir au vol avant que les paroles ne s’évanouissent » (Yves Namur)

« Tellement bien ficelé que l’émotion serre souvent la gorge » (Frank Andriat)

« Un texte poétique est souvent la réécriture d’un autre texte: JP Orban en fait la démonstration magistrale » (Nicole Legrand)

Catégorie
nouvelle